Covid-19: l’agriculture et l’alimentation seront-ils menacé?

Les vies et les moyens d’alimentations sont menacés par cette pandémie. La maladie se propage rapidement. Ce n’est plus une question régionale mais mondiale qui demande une réplique  mondiale.

Bien que nous savons que la maladie finira par décamper, la question qui se pose est quand?

Ce bouleversement  est une  stupéfaction inhabituel car il perturbe à la fois l’offre et la demande des produits alimentaires: l’offre va connaître un déséquilibre  parce que la maladie va déstabiliser  la vie et le bien-être des personnes mais aussi parce que les efforts pour le neutraliser vont réduire la mobilité et provoquer une augmentation des coûts des échanges commerciaux ; et la demande va s’affaiblir elle aussi à cause d’une augmentation de l’incertitude, de comportements plus prudents, des mesures d’endiguement et des coûts financiers qui réduisent la capacité des personnes à dépenser.

Nous risquons une crise alimentaire imminente à moins que des mesures ne soient prises rapidement pour protéger les plus vulnérables, maintenir les chaînes d’approvisionnement alimentaire mondiales en vie et adoucir les effets de la pandémie sur l’ensemble du système alimentaire.

Les fermetures de frontières, les quarantaines et les perturbations du marché, de la chaîne d’approvisionnement et du commerce réduit l’accès des populations à des sources alimentaires suffisantes et nutritives, en particulier dans les pays rudement touchés par le virus ou déjà touchés par des niveaux élevés d’insécurité alimentaire.

Le ralentissement  de toutes les économies du monde est  vulnérables et  les impacts économiques du COVID-19 se feront davantage sentir , en particulier dans  les pays dépendant des importations alimentaires, ceux qui  lutte pour avoir les ressources pour acheter de la nourriture. De plus, étant donné que la demande de produits alimentaires risque de diminuer , les prix devraient baisser, ce qui aura un impact négatif sur les agriculteurs et le secteur agricole.

Mais il n’y a pas lieu que le monde panique. À l’échelle mondiale, il y a suffisamment de nourriture pour tout le monde. La question qui se pose  est : est ce que Les décideurs du monde entier pourront éviter de  transformer cette crise sanitaire en une crise alimentaire fatal.

📝 Source : SenAgriculture

Partager ce contenu sur :